La Méréville, également appelée « pastèque à confiture », gingérine, barbarine,gigérine ou citre dans le Vaucluse

Confiture de méréville1

n' est pas comestible crue , mais uniquement cuite sous forme de confitures, gelées, tartes et fruits confits pour la brioche des rois .

Les pépins sont rouges ou verts  (que l' on replante à Pâques pour la récolte suivante) en fonction de la sous-variété, qui influe également sur la forme, l’ aspect et la consistance du fruit, mais aussi sur la forme du feuillage.
Nous sommes en pleine saison , merci à Christelle (plutôt ses parents) , ma coiffeuse préférée :) pour ces belles mérévilles.

Les recettes sont variées ,

à chaque méréville (3) je vais essayer de proposer une recette .

Première recette:

Confiture de méréville

Ingrédients:

1 méréville ici 3 kg (16 pots)

2kg 250 de sucre

1 belle gousse de vanille

3 oranges non traitées

Préparation:

Eplucher et détailler la méréville en petits morceaux (travail un peu laborieux mais le résultat en vaut le coup).

Laver et couper les oranges avec la peau.

Dans une bassine mettre les fruits , le sucre, la vanille ouverte et raclée, remuer et laisser macérer une nuit.

Confiture de méréville2

Le lendemain , cuire le tout une bonne heure voire plus , la confiture doit bien réduire et les fruits doivent être translucides.

Confiture de méréville 3

Mixer légèrement si vous le désirez et mettre en pots.